LETTRE H

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

HABIT. Symbole du paraître. C'est pourquoi "l'habit ne fait pas le moine." = L'attitude affichée n'est pas forcément en accord avec la vérité intérieure du sujet... (voir Cul et Honte).

HACHE. Peut symboliser un proche, qui met le rêveur en danger. Si l'idée générale est de "hacher", cela peut parler d'un partage intérieur. L'ego peut bien entendu être caché sous la hache.

S'il s'agit de la lettre H, il peut s'agir de l'initiale d'un nom, et mettre le rêveur sur la piste d'un proche ou de lui-même.

HAIE. Séparation entre le conscient et l'inconscient, comme toutes les séparations entre deux lieux. Le but des rêves, c'est de supprimer cette frontière, afin de pouvoir installer l'unité intérieure.

Toutefois, la haie peut symboliser l'enfermement dans l'utérus maternel, ou le cocon familial.

Enfin, un jeu de mots est possible (selon le contexte) avec le verbe "haïr" : Je hais. Bien entendu, cela suppose que le rêveur ressent cette haine dans son coeur ou chez un proche. Voir le mot suivant.

HAINE. (cf Délinquance et criminalité). Sentiment négatif, révélateur de l'ego : celui d'un proche, ou celui du rêveur. La haine est un sentiment qui peut détruire l'autre, mais qui détruit surtout celui qui la ressent, parce que c'est toujours l'ego qui la génère.

HANTER. (voir Fantôme). Ce qui hante le rêveur, ce qui l'obsède (un événement, un proche décédé, une angoisse). Souvent, l'ego utilise ce vécu pour mettre le sujet dans une impasse et le garder ainsi en son pouvoir. Cela peut être le symbole utilisé dans le cas d'un TOC, quand le rêveur est hanté par une obsession.

HANDICAP. (voir Invalide). La faiblesse du rêveur. Par exemple, le fauteuil roulant parle souvent d'un père qui n'a pas soutenu le sujet. Du coup, sa construction liée au père (les jambes), n'a pas pu se faire correctement. Plus généralement, la jambe peut évoquer un homme proche (mari ou fils). Leur présence, comme leur absence, peut être vécue comme un handicap... Enfin, comme toutes les parties du corps, elle peut symboliser le sujet lui-même. Si le handicap est dans la tête, l'ego est très probablement en cause, car le mental est son domaine privilégié.

HARCELER. (voir Holocauste). Fonctionnement type de l'ego. Le harceleur est complètement identifié à son ego, alors que le harcelé possède un ego qui se retourne contre lui, ce qui le rend incapable de se défendre. L'ego s'attaque toujours à plus faible que lui, et respecte automatiquement la loi du plus fort. C'est le fonctionnement-type des animaux, ce qui induit l'hypothèse suivante : Dans le règne animal, l'ego est le dénominateur commun, associé à l'inconscience totale, alors que dans le règne humain, la conscience pousse l'homme, depuis les origines, à dominer son ego, avec tous les ratés visibles dans notre histoire...

HASCHICH. Dépendance du rêveur, par rapport à un proche, ou à son propre ego.

HECATOMBE. (voir Holocauste). Mort probable d'une partie egotique du rêveur (Grec, hecaton = 100), à condition que le contexte soit neutre, ou même serein. Je rappelle que le Un symbolise l'ego, le numéro un, celui qui veut commander dans l'âme humaine. (voir Chiffres).

Toutefois, s'il s'agit d'un cauchemar, quelqu'un (un proche) "tue" le rêveur (l'empêche de vivre). Si cette approche n'évoque rien, il est possible que ce soit l'ego du rêveur qui cherche à le tuer (et y parvient, au moins partiellement). Dans ce cas, le rêveur est très perturbé, très dépressif, avec éventuellement des tendances suicidaires.

HEMORROÏDES. Expression généralement mise en scène : "J'en ai plein le cul." en relation avec une situation extérieure (un proche) ou intérieure (l'ego).

HERBE. Le rêveur ou un proche. Tous les végétaux symbolisent l'être humain. Sur le plan intérieur, la mauvaise herbe sera l'ego ; la plante malade sera l'âme, incapable de s'épanouir dans la santé, soit à cause d'un proche, soit à cause de l'ego. (cf Délinquance.)

L'herbe peut toutefois évoquer la drogue : "fumer de l'herbe".

Enfin, l'expression "Couper l'herbe sous le pied" est parfaitement possible, si cela est pertinent pour le sujet.

HERETIQUE. Comportement du rêveur qui provoque la condamnation d'autrui. Evocation possible d'une démarche spirituelle erronée. L'ego est très probablement là-dessous, car c'est lui, le seul véritable hérétique...

HERITAGE. Souvent en lien avec la généalogie = Ce que ses parents ont transmis au rêveur, dans ses gènes (trait de caractère ou problème non réglé avec la génération antérieure).

Voici une loi psychanalytique à laquelle on peut se fier : Nul ne peut accompagner quelqu'un au-delà des limites de son parcours personnel. Cela signifie qu'une mère qui n'a pas opéré la libération par rapport à ses propres parents, ne peut pas permettre à ses enfants de se libérer d'elle. Cela la rendra exigeante dans sa vieillesse, et la poussera à inverser la relation mère-enfant, en demandant à son fils ou à sa fille adulte de la prendre en charge, comme s'ils étaient ses parents. Or il n'y a rien de pire que ce processus, car il est complètement contre nature. Les parents doivent toujours être une aide, jamais une charge. Je parle bien entendu du plan affectif.

HEROS. Sur le plan extérieur, il s'agira d'un proche, que le rêveur voit comme tel. Sur le plan intérieur, le héros peut être l'âme ou l'ego, tout dépend du contexte. L'ego est en effet suffisamment malin pour piéger le rêveur, en le poussant à se prendre pour un héros.

HEURE. C'est souvent le chiffre qui précède l'heure dont il faut tenir compte. (voir Chiffres).

Voici quelques exemples.

Il est 6 heures = Le rêveur est toujours dans l'inconscience par rapport à un problème donné.

... à 7 heures = il a compris (pris conscience) et probablement résolu ledit problème.

... à 9 heures = Il est prêt à se libérer du pouvoir maternel (suite aux neuf mois de la grossesse), ou à faire naître sa véritable identité.

... à 10 ou 11 heures, = il est la proie des résistances de son ego, et il le sent...

... à 12 heures = il a bouclé un cycle complet de connaissance de soi, il est sur le palier suivant grâce à de nombreuses prises de conscience. Il est plus lucide, plus objectif, plus tolérant, et il en a conscience. Mais il sait aussi que son évolution n'est pas terminée, et il a envie d'aller plus loin dans cette voie.

HIER. Evocation probable du passé du rêveur, de même que la ville "Hyères" (jeu de mots fréquent). Dans un rêve, toutes les précisions sur le temps doivent mettre le rêveur sur la piste de son vécu, car l'inconscient a son mot à dire sur les événements traversés par le sujet. Il tient à les raconter dans son langage, et ce qu'il dit doit correspondre exactement à ce que le rêveur exprime s'il évoque l'événement en question dans sa vie éveillée. Les deux discours une fois associés, le rêveur est enfin libéré du poids de son passé, puisque celui-ci ne pèse plus dans l'inconscient = il est complètement passé dans la zone consciente.

HIEROGLYPHES. (voir Connaître). Comme toutes les écritures, les hiéroglyphes parlent de connaissance de soi. Comprendre cela permet souvent au rêveur de déchiffrer une phrase ou un mot, dans le rêve suivant. C'est ainsi que, peu à peu, il s'approprie son monde intérieur (son âme). (Il est à remarquer du reste que dans la plupart des rêves, les écritures sont indéchiffrables, mais deviennent lisibles sitôt que le sujet commence à interpréter correctement les messages de son inconscient).

HISTOIRE. Celle du rêveur.

HIVER. Froid affectif probable. Peut également évoquer un événement du passé, caractérisé par le manque affectif, ou encore l'aspect "glacial" du rêveur ou d'un proche.

HOLOCAUSTE. Symbole de sacrifice de soi, programmé par l'ego, cela va sans dire... Sur le plan extérieur, bien entendu, ce terme met en scène une victime et son bourreau. (voir Hécatombe et Harceler).

HOMME. (voir Femme). Dans un rêve, un personnage de sexe masculin peut aussi bien représenter une femme qu'un homme. En effet, c'est le caractère qui compte. Si mon voisin est un faiseur d'embrouilles, il symbolisera un de mes proches ayant le même trait de caractère, quel que soit son sexe. Sur le plan intérieur, un trait de caractère positif appartient au rêveur - un défaut marqué appartient à son ego...

HOMOSEXUALITE. Symbole de susceptibilité, d'amour-propre. L'autre, en effet, représente l'ego du reveur, qui n'aime que lui-même. C'est le narcissisme.

Sur le plan extérieur, l'homosexualité est souvent liée à un problème non réglé vis-à-vis d'un des parents. Pour un homme, "épouser son père" peut se faire aussi sur le plan du choix d'un partenaire masculin. Toutefois, comme ce n'est pas le sexe qui compte, il peut parfaitement "épouser" sa mère en tombant amoureux d'un homme qui a le même caractère qu'elle... (cf Oedipe, mythe et complexe).

HONTE. En lien fréquent avec le paraître, qui pousse le sujet à cacher sa véritable personnalité par crainte du jugement d'autrui. Mais ce fonctionnement est en principe lié à l'ego, qui juge le rêveur, et le persuade d'être honteux de sa nature propre. (voir Cul et Habit).

HOSTIE. (voir Azyme). Symbolise l'âme sans ego (= sans point noir dans l'image) et parfaitement consciente (= la couleur blanche), que le prêtre consacre à Dieu, et dont le fidèle doit se nourrir. Il va sans dire que dans cette analyse, le prêtre et le fidèle sont ou devraient être la même personne : Dieu étant un symbole de l'âme humaine, il semble évident que chacun doit consacrer son âme à son état le plus élevé - et s'en nourrir ensuite.

HOULE. Souvent en lien avec une mère (l'eau) qui déstabilise le rêveur. Il peut aussi s'agir de l'ego, qui cherche à mettre le sujet en danger en utilisant l'eau de son inconscient à son détriment.

HUILE. Expressions possibles : Mettre de l'huile = aplanir les difficultés, huiler les rouages des relations ; Baigner dans l'huile = pas de problème ; Faire tache d'huile = s'étendre insensiblement ; Jeter de l'huile sur le feu = envenimer les choses.

(Bible) Symbole du travail de l'homme (l'olivier) sur sa propre âme, qu'il a rendue féconde (les olives), et dont il a ensuite opéré l'accomplissement (l'huile). C'est pourquoi on parle de "l'onction du Seigneur", ou des "saintes huiles", ou encore de "l'oint du Seigneur" : ce travail-là est véritablement béni de Dieu. Remarque : L'oint du Seigneur peut s'entendre : Loin du Seigneur, ce qui est hélas fréquent, si on laisse l'ego décider du sens des Ecritures, en les gardant au premier degré.

HUMILITE. Sentiment directement connecté à l'âme. Caractéristique possible d'un proche ou du rêveur lui-même.

HYDRE. Peut représenter un proche dangereux, mais sur le plan intérieur, il s'agit bien entendu, de l'ego, caché dans l'inconscient du sujet.

HYDROTHERAPIE. Symbole de la guérison par l'entrée dans l'eau de l'inconscient.

Peut également parler d'une mère affectivement sécurisante, capable de consoler et de guérir.

HYPERBOLE. Trait de caractère du rêveur (ou d'un proche), le conduisant à exagérer. Evocation possible d'une tension intérieure générée par l'ego (hypertension).

HYPNOSE. Inconscience du rêveur, due à une dépendance vis-à-vis d'un proche.

Remarque : L'hypnose est une technique parfois utilisée pour faire naître des images ou une histoire, qui doivent ensuite être traduites comme un rêve, et qui ne le sont pourtant généralement pas. Dans ce cas, le message envoyé par l'inconscient reste lettre morte, exactement comme un rêve qui n'a pas été traduit. (cf La réincarnation).

HYSTERIE. Ce mot ayant pour racine "utérus" (en grec), je fais l'hypothèse qu'un comportement "hystérique" est lié à un cordon non coupé avec la mère. Toutefois, dans ce cas, l'ego ajoute certainement son propre pouvoir à celui de la mère. C'est-à-dire qu'il utilise la faiblesse générée par l'enfant resté dans l'inconscient, pour installer sur l'être humain "hystérique" ses exigences propres, fondées sur la manipulation, la dépendance et l'exagération, qui sont les symptômes psychiques de l'hystérie. (La conversion en est le symptôme physique).

*