Lettre S

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

SABBAT. (Mot hébreu signifiant 'repos'). C'est le septième jour, consacré à Dieu, et excluant tout travail terrestre. Comme tous les rituels, il est pour moi évident que ce symbole ne concerne que notre âme. C'est elle qui doit accéder au "repos", c-à-d à la paix intérieure. "Que son âme repose en paix"... dit-on après la mort de quelqu'un. Toutes les traditions humaines sont fondées sur des symboles qui touchent l'âme, mais que nous avons appliquées au corps - par défaut. Je m'explique. Le Sept = l'accès à une zone consciente élargie (= la sortie du Six, qui est justement l'inconscient). Or, ce dont l'homme doit prendre conscience, c'est de la présence de son ego, à l'intérieur de lui. C'est cette lucidité qui lui permet de le réduire : en effet, il est impossible de contrôler un ennemi, tant qu'on ignore sa présence et son identité. Pour expliquer ses malheurs, l'être humain accuse Satan, Dieu, les autres ou lui-même ; cela dépend de ses croyances, ou de son état d'esprit. Le jour où il comprendra que son ego (qui est quelqu'un à l'intérieur de lui, mais qui n'est pas lui) est à la source de toutes ses difficultés, il accèdera au Sept = le repos de son âme, suite à la mort... du pouvoir de cet ego qui lui pourrit la vie.

Bible. Il est effectivement dit dans la Genèse que l'homme doit dominer sur les poissons de la mer (=les contenus de son inconscient), sur les oiseaux du ciel (=son conscient), et sur tout animal (=l'ego) qui se meut sur la terre (=à l'intérieur de son corps). Et c'est après seulement, que son âme (symbolisée par Dieu) instaure le repos du septième jour, et le sanctifie. Car selon mon analyse, la croissance de la zone consciente est impérative pour que l'homme soit le maître de lui-même. C'est aussi pourquoi le Christ a dit que l'homme était "le maître du sabbat" = il est le maître de sa paix intérieure, à partir du moment où il devient le maître de son monde psychique.

Il est toutefois intéressant de remarquer l'autre sens du mot 'Sabbat' = celui des sorcières autour de Satan, en grande activité le samedi soir... Ici, on peut comprendre que tous les symboles ont été récupérés par l'ego, et ont par conséquent une application négative, parfaitement perçue, mais toujours projetée sur la plan extérieur. Alors que, selon moi, il s'agit seulement du sabbat de l'ego, qui s'en donne à coeur joie, dans le monde intérieur de l'être humain, tant que celui-ci n'a pas fait le lien entre ce qu'il projette dehors (le sabbat satanique) et la source intérieure (son ego, dont le diable est un des nombreux symboles).

SABLE. Symbole lié à la mère s'il s'agit du bord de mer. Les sables mouvants peuvent parler d'un proche qui engloutit le rêveur, le met en danger. Le sable du désert peut évoquer la solitude ou le détachement. Expression : Bâtir sur du sable = Fragilité intérieure.

SAC. Symbole féminin (vagin) ou maternel (utérus). En rapport avec l'identité, s'il contient les papiers de la rêveuse. Expressions : L'affaire est dans le sac = certitude de réussir ; Avoir plus d'un tour dans son sac = être malin ; Mettre dans le même sac = juger de la même façon ; Prendre quelqu'un la main dans le sac = surprendre quelqu'un ; Vider son sac = dire ce qu'on a sur le coeur ; Sac à vin = ivrogne ; Sac à dos = ce qui pèse sur le rêveur.

SACHET. Jeu de mot fréquent : Sachez. Dans ce cas, le rêve parle de connaissance de soi.

SACRIFICE. Ce mot appartient à l'ego. C'est lui qui pousse l'homme à "se sacrifier", ce qui implique la négation de soi. Au nom de quoi ? d'une soi-disant récompense, alors que cela ne peut déboucher que sur des rancoeurs et des frustrations. "Sacrifie-toi" est une parole de l'ego. Sacrifier quelqu'un pour le bénéfice du groupe est tout aussi nocif. Le seul sacrifice acceptable (et même souhaitable), c'est celui de l'ego, car il débouche sur le mieux-être de l'âme.

Bible. Le bouc émissaire, qu'il faut sacrifier, justement, ne peut être pour moi que l'ego.

SAGESSE. Au contraire du précédent, ce mot relève de l'âme. La sage-femme est à prendre dans ce sens aussi. La sagesse est un attribut de l'homme (de son humanité), en aucun cas l'ego ne peut y avoir accès, puique lui, relève de l'animal (notre animalité : bestialité, cruauté, bêtise, et tous les manques de discernement).

SAINT-ESPRIT. Bible. Liée à la sagesse, cette instance peut opérer en l'homme, si celui-ci lui en laisse le loisir : c'est l'opération du Saint-Esprit, qui parle d'évolution psychique, y compris celle de la naissance de notre véritable identité humaine. L'homme est doté d'un esprit (=ses fonctions intellectuelles, cérébrales), et cet esprit devrait toujours être au service de son coeur (=de son humanité). Malheureusement, son ego utilise cet outil puissant pour le déconnecter de ses sentiments. Il lui suffit pour cela de le convaincre que son esprit a sa propre finalité, et peut fonctionner pour lui-même et sur lui-même. L'homme est alors coupé de son coeur (de son âme), et erre dans des constructions mentales qui ne le mènent nulle part, sinon dans des impasses. Si cette analyse est juste, le Saint-Esprit est alors tout simplement ce même esprit, échappant au pouvoir de l'ego pour se mettre au service de l'âme.

SALADE. Outre la nourriture psychique, on peut y voir une expression : Faire des salades = faire des histoires.

SALUT. (voir Sauvetage). Est lié à celui de l'âme du sujet.

SANDWICH. Nourriture de l'âme. Expression : Être pris en sandwich = être coincé entre deux proches, ou entre deux problèmes.

SANG. En général, dans un rêve, le sang coule, ou laisse des taches. Dans ce cas, il ne peut s'agir que de souffrance et de blessure : celle de l'âme, bien entendu. L'expression : Avoir le coeur qui saigne, le confirme. Avoir le sang chaud aborde un autre registre = passions : amour ou colère ; Se faire du mauvais sang = souci. L'analyse de sang parle de connaissance de soi, d'analyse intérieure.

SAS. Sortie de l'utérus, ou de l'inconscient.

SATELLITE. Dépendance par rapport à un proche (souvent un des parents) autour duquel le sujet est en orbite. Si le rêveur est lui-même parent, le satellite peut être son enfant. Dans le cadre de ces symboles, il est intéressant de savoir que le soleil représente le père, et la lune, la mère. Toutefois, le soleil est aussi un symbole d'amour et de conscience (=chaleur et lumière), caractéristiques de ce que nous prêtons à "Dieu" : le sujet doit sentir ce qui lui convient, ce qui est sa vérité. S'il est en orbite autour de son centre spirituel, il le saura (il le sait déjà), et c'est cette piste qu'il doit prendre. Dans ce dernier cas, il ressent un bien-être évident.

SATURER. Verbe qui évoque une situation de ras-le-bol, en lien avec un problème dont le rêveur a parfaitement conscience.

SAUVETAGE. (voir Salut). Sur le plan extérieur, le rêveur a échappé à un danger, probablement lié à un proche. Sur le plan intérieur, son âme cherche à échapper au danger représenté par son ego.

SAVOIR. (voir Connaître). Verbe important, lié à la connaissance de soi (forme affirmative), ou à l'ignorance (forme négative).

SAVON. Expression : Passer un savon, ou prendre un savon = Engueulade, donnée ou subie.

SCHIZOPHRENIE. Psychanalyse. Dédoublement de la personnalité, avec l'impossiblité de savoir qui on est vraiment. La plupart du temps, le schizophrène entend une voix qui se présente comme le Christ ou comme le Diable. Cela est typique de l'ego, qui cherche à affermir son pouvoir en usurpant une identité surnaturelle. C'est pourquoi le sujet est complètement subjugué ou terrorisé. Si on lui explique que c'est son propre ego, qui se prend pour Dieu ou Satan, il sera rassuré et pourra se dissocier de cette instance faussement spirituelle. Encore faut-il qu'il en ressente la vérité. Pour cela, il peut être intéressant de lui faire visualiser celui qui lui parle, afin qu'il se sépare de lui, et comprenne bien qu'il est le plus fort à partir du moment où il a conscience de ce qui se passe réellement en lui. Le diable virtuel qui ricane devant lui s'enfuira à toutes jambes s'il le menace et l'arrose avec l'eau de son inconscient... Le faux dieu qui lui donne des ordres imbéciles se diluera dans l'inconsistance, s'il interroge l'image pour savoir ce qu'il y a derrière. La guérison sera immédiate, si la maladie est récente. Dans le cas contraire, ce sera plus long, mais le sujet sentira que la piste est bonne et aura envie d'aller jusqu'au bout.

SCLEROSE. Manque de souplesse, d'adaptabilité. La raideur est en général liée à l'ego.

SCOLIOSE. (voir Squelette). Déviation dans la construction de la personnalité. La colonne vertébrale étant un symbole de notre humanité, le serpent ego se loge souvent à l'intérieur. On peut le faire sortir par la visualisation. Les douleurs de dos disparaissent en général après ce travail virtuel...

SCRABBLE. Peut parler de connaissance de soi, comme tout ce qui est lettres et écriture.

SEC. Expressions : Être à sec = être à court d'argent ; Être sec ou sèche = Trait de caractère.

Bible. Le sec, opposé à l'eau, symbolise le conscient, opposé à l'inconscient. Même chose dans les rêves.

SECOURS. (voir Sauvetage). Sur le plan extérieur, le rêveur appelle ou porte secours. C'est une demande d'aide. Sur le plan intérieur, le sujet se porte secours, en se reconnectant à sa partie inconsciente, qui ne demande qu'à l'aider.

SECOUSSE. Choc psychologique, émotionnel ou lié à un événement.

SECRET. L'intimité du rêveur, ce qu'il veut garder secret. Il peut s'agir aussi d'un secret de famille, qui pèse. Ceci dit, celui qui veut cacher les choses ou agir dans l'ombre, est probablement l'ego, qui cherche en fait à exclure le rêveur de sa propre vérité.

SECTE. (cf Sectes et Religions). Symbolise toute doctrine qui limite la liberté individuelle : soumission aux parents, au conjoint, à un gourou, à un tyran, à toute éducation profane ou religieuse qui entrave le rêveur. La vraie liberté est obligatoirement assortie d'indépendance. Celui qui dicte sa conduite à autrui fait obstacle à son évolution, qu'il soit un des parents, ou un soi-disant maître spirituel, dominé par son propre ego. Et justement, sur le plan intérieur, la secte symbolise parfaitement l'ego.

Réduire le pouvoir de quelqu'un (un proche ou l'ego) peut se faire par la visualisation, ainsi que le montre cette image. Lorsqu'elle reste bien rétrécie, il suffit de l'écraser virtuellement. Le résultat peut être immédiat, sinon, il faut renouveler l'opération, jusqu'à ce que l'image n'apparaisse même plus.

SEISME. Evénement qui a secoué le rêveur.

SEL. Ce qui donne du goût et de la saveur à la vie du rêveur.

Bible. Le sel symbolise le travail de l'homme sur son inconscient (la mer), afin de l'assécher pour en retirer le sel.

SENTIMENT. Ceux du rêve sont généralement liés à ce que le rêveur éprouve dans sa vie éveillée, dans un domaine qu'il connaît bien. Tous les sentiments positifs relèvent de l'âme (du coeur). Les sentiments négatifs sont des réactions de l'ego, généralement fondées sur la peur.

SERF. Symbole de servitude et d'esclavage. Sur le plan extérieur, le sujet doit savoir de qui il s'agit. Sur le plan intérieur, il s'agit forcément du sujet asservi par son ego.

SERPILLERE. Expression : Être traité(e) comme une serpillère. = absence de respect. Sinon, il peut simplement s'agir de ménage intérieur.

SEXUALITE. (voir Sexe). À prendre rarement au premier degré. Les vrais rêves sexuels parlent de flamme (s'enflammer pour quelqu'un), de viande (la chair = la relation charnelle), de bâton qui entre dans un trou (!), mais quand la sexualité s'affiche, elle peut parler d'amour (d'affection) avec un enfant ou un parent. J'ajoute que se voir nu dans un rêve signifie seulement 'se mettre à nu'.

Sur le plan intérieur, une sexualité sans amour peut parler de l'ego, qui pousse le sujet à se détourner de son âme-soeur (ou de son âme-frère), pour copuler avec lui.

SIECLE. Symbole de l'ego (=100). Le vocabulaire religieux met en garde contre "la vie dans le siècle", c'est-à-dire la vie soumise à l'ego, qui pousse effectivement l'être humain à tout investir dans le monde extérieur. Cette analyse ne concerne pas seulement les fidèles, mais aussi ceux qui ont un rôle dans la hiérarchie religieuse.

SINISTRE. (d'un mot latin qui signifie 'Gauche'). La gauche est un symbole de l'inconscient. La valeur symbolique permet de comprendre le sens courant du mot : sombre, inquiétant, adjectifs qui peuvent caractériser l'inconscience. Un comportement inconscient caractérise le pouvoir de l'ego, qui dirige le sujet et risque effectivement de provoquer un accident (le sinistre). Au contraire, la pleine conscience permet de l'éviter. D'où l'intérêt de pénétrer dans son inconscient pour y installer la lumière du conscient, ce qui réduit l'ego, et supprime à terme son gouvernement.

SIRENE. Tout dépend du contexte : la sirène d'Ulysse était forcément son ego. Celle d'Andersen, est un symbole de l'âme humaine, féminine, qui aime l'être humain dans les eaux duquel elle habite, et qui peut le sauver de son ego. Hélas, il est bien rare que l'homme "épouse" sa sirène intérieure. Il lui préfère souvent son ego, également représenté par la Loreleï des Germaniques. Dans un rêve, il est donc très important de se fier à l'ambiance générale. Si le sujet se sent en sécurité, si la sirène est bienfaisante, il est en présence de son âme. Dans le cas contraire, il s'agira de son ego.

SOIE. Jeu de mots évident : Soi.

SOIF. (voir Eau). Expression possible : Avoir soif de vivre. Beaucoup d'adolescents rêvent qu'ils boivent, boivent, boivent, sans réussir à étancher leur soif.

Bible. "Que celui qui a soif vienne à moi, et qu'il boive, de l'eau de la vie, gratuitement." L'eau en question est celle de l'inconscient, et chacun a sa fontaine, qui lui est spécifiquement réservée.

SOIR. Symbole de l'inconscient.

Bible. Dans la Genèse, il est intéressant de remarquer que le matin surgit toujours après la nuit : "Il y eut un soir et il y eut un matin." Cela signifie que l'homme ne peut prendre conscience (le matin) que parce qu'il possède déjà un inconscient (le soir). Le conscient procède forcément de l'inconscient. C'est pourquoi la croissance de ce conscient est spécifiquement humaine, et peut être assimilée à toute authentique spiritualité : il n'y a pas de spiritualité sans pleine conscience ou conscience élargie.

SOLEIL. (voir Satellite). Symbole du père pour un enfant. Symbole du Soi (Dieu=âme), qui éclaire et réchauffe. La lumière (pure conscience) et la chaleur (l'amour) sont la marque de la divinité. Cette divinité ne peut s'épanouir que dans un comportement "humain" : Elle EST ce comportement humain.

SOMMEIL. (voir Dormir). Symbole d'inconscience. Quand le rêveur se réveille dans son rêve, cela signifie qu'il est prêt à prendre conscience de quelque chose dans sa vie éveillée.

SONNER. Expressions : Sonner les cloches à quelqu'un ou se faire sonner les cloches = réprimander ; Être sonné = grande fatigue, ou choc émotionnel violent.

SORCIER. Peut représenter un proche (souvent le père ou la mère), dont le pouvoir sur le rêveur est négatif ou excessif. Le sorcier est aussi un symbole de l'ego. Toutefois, si le sorcier est bénéfique, il faut le voir comme une mise en scène de l'âme du rêveur.

SOUFFRIR. La souffrance du rêve est en lien avec une souffrance connue du rêveur.

Exemple : Une femme rêve que sa soeur a une terrible souffrance dans le bras droit. Elle la ressent dans son propre bras, au point de se réveiller. La douleur est réelle, et met quelques minutes pour disparaître. La soeur en question vient de traverser une terrible épreuve. La rêveuse aussi, dans sa relation avec son fils (il était son 'bras droit').

SOURCE. Source du problème... ou jaillissement des eaux de l'inconscient. (voir Soif)

SOUTENEUR. Dans le contexte de la prostitution, le souteneur est l'ego, qui met l'âme du rêveur sur le trottoir de l'esclavage.

SPELEOLOGIE. Plongée dans les profondeurs de l'inconscient, ou blocage dans l'utérus maternel...

SPERMATOZOIDE. Symbole masculin, qui peut parfaitement être utilisé dans un contexte de relation sexuelle. Il pourrait aussi symboliser un enfant.

SQUELETTE. Symbolise souvent l'ego. La Camarde, représentée par un squelette dans l'imagerie populaire, personnifie parfaitement l'ego, qui cherche à faire mourir la zone consciente de l'être humain. Et parfois, le corps en est la première victime. C'est pourquoi la visualisation permet souvent d'apaiser une douleur en chassant l'ego. La colonne vertébrale est son siège privilégié, avec la tête. Il apparaît souvent sous la forme d'un serpent, qu'il faut enlever systématiquement, et à plusieurs reprises, jusqu'à ce que la douleur soit complètement soulagée. (voir aussi Kundalini).

STADE. Jeu de mots : Stade d'évolution.

STIGMATE. Les cicatrices laissées dans l'âme du rêveur, par les souffrances qu'il a subies.

Bible. Les stigmates laissées dans les mains du Christ sont le symbole de la trahison de son propre ego, qui a réussi (le temps de la crucifixion) à empêcher son âme (=Dieu) d'agir en lui. Quand il a réalisé ce qui se passait vraiment, il a littéralement "ressuscité", c-à-d rendu la vie (et le pouvoir) à son âme. (cf Sectes et Religions).

STYLE. Parle du 'style' du sujet (ou d'un proche), de sa façon d'être. Quand il parle d'époques, il perd sa valeur au profit du mot suivant : Style Renaissance = nouvelle naissance intérieure ; Style Régence = le sujet est "régenté" par un proche, ou exerce lui-même la Régence sur un proche ; Style Directoire = il est dirigé ou il dirige ; Style Empire = Domination, ou situation qui "empire" ; Style Restauration = il est en train de restaurer son âme.

STYLO. Symbole de connaissance de soi : outil spécifique de l'écriture.

SUCRE. (voir Diabete). Symbole de douceur affective.

SUFFOQUER. Situation étouffante sur le plan relationnel, avec un proche. Toutefois, sur le plan intérieur, l'ego peut être celui qui fait suffoquer le sujet.

SUICIDE. Peut évoquer le rêveur ou un proche, dans un mal-être profond. Toutefois, il faut bien comprendre que c'est l'ego qui pousse l'être humain à se tuer. C'est lui le véritable assassin de l'homme (=de son âme).

SUJET. Le sujet d'un examen, c'est en principe le rêveur lui-même, soumis à son examen intérieur.

SUPPLICE. Torture morale, psychique ou physique, infligée par un proche ou par une situation. S'il n'en est rien, c'est son propre ego qui supplicie le rêveur.

SUPPOSITOIRE. Mise en scène possible de l'expression : L'avoir dans le cul = s'être fait avoir.

SURMOI. Psychanalyse. Concept freudien, qui est souvent identifié au père, alors que je le relie plutôt à l'ego, qui est "sur" le rêveur, et pèse sur lui.

SURVIVANT. Peut représenter le rêveur, après une épreuve difficile, s'il se sent comme un survivant. Dans un contexte serein, ce mot peut parler de morts intérieures, de détachements, qui laissent le sujet plus près de la vie de son identité psychique.

SYMBOLE. (d'un mot Grec sun-bolon = réunir ce qui est dispersé). Dans la Grèce antique, quand deux amis se séparaient, ils cassaient une poterie, et en gardaient chacun un morceau. Quand l'un envoyait un émissaire, il lui confiait son morceau, qui s'imbriquait dans l'autre en signe de reconnaissance. Le rêve est une langue qui utilise les symboles pour réunir le conscient et l'inconscient : la compréhension des symboles permet en effet de réunir ces deux parties de l'âme humaine. Le contraire de Symbole se trouve être le Diable (dia-bolon = garder séparé ce qui est dispersé). Effectivement, l'ego consolide son pouvoir sur l'âme, chaque fois que l'inconscient reste séparé du conscient. Voici un rêve d'adolescent :

Le roi abdique. la foule se réjouit, tout le monde chante et danse. Moi, je suis inquiet. Qui va régner maintenant ?

= La semaine précédente, ce jeune homme a étudié l'abdication historique de Napoléon. Au réveil, il se dit : "Tiens ! mon cours d'histoire me poursuit..." et il n'y pense plus. Son ego a dispersé sans problème les deux morceaux de poterie qui lui auraient pourtant permis, s'il les avaient réunis, d'accéder à une information essentielle : Son père (le roi) vient d'abdiquer (n'a plus de pouvoir sur lui), et son âme (la foule) se réjouit. Cependant, il est inquiet, car il se demande s'il est vraiment capable de régner, c'est-à-dire de se prendre en charge. Cette traduction lui permet en même temps d'échapper au pouvoir de son ego, qui lui disait que c'était seulement une réminiscence de son cours d'histoire. J'ajoute que c'est aussi l'ego qui lui met le doute quant à ses capacités de se gérer lui-même...

SYMPHONIE. Musique de l'âme. Inversement, la cacophonie met en scène l'expression de l'ego...

SYPHILIS. Symbolise soit une relation amoureuse malade, soit une sexualité malsaine.

SYSTEME. Fonctionnement du rêveur ou d'un proche. Peut également être lié à l'ego. Expression : Courir sur le système = énerver.

 

*