LETTRE C

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

CABLE. Symbole du cordon ombilical, comme tout ce qui est fil, ficelle, lien, corde, et collier (voir aussi Bracelet et Elastique). Cependant, tous ces objets peuvent aussi symboliser un attachement à quelqu'un d'autre que les parents (ou les enfants). Dans tous les cas de figure, il est préférable de couper ce cable, afin de se sentir libre en face de la personne, quelle qu'elle soit. Cela signifie, évidemment, qu'on peut aimer sans être prisonnier.

Il faut savoir reconnaître le "cordon" dans les rêves où le mot n'est pas prononcé, où il est simplement dans l'image : l'étendoir à linge, la couture, le téléphérique, l'ascenseur, le cerf-volant... Voici un rêve assez fréquent :

"Je vole comme un oiseau, en faisant très attention de ne pas heurter les installations EDF à haute tension."

En général, il s'agit de la relation à la mère (ou au père), avec qui les tensions sont fortes, au point que le rêveur évite de les heurter. Son rêve lui dit que son cordon (= les fils électriques) est un danger pour lui, ce qui est toujours vrai, même dans le cas où la relation est excellente. (voir aussi Corde : surtout si elle ressemble à un serpent...)

CAFE. Un bon café, ça vous réveille. D'où le sens de prendre conscience, fortifié par le fait que le café utilise de l'eau (dans un rêve, il s'agit de l'eau de l'inconscient, bien entendu, que l'homme doit boire pour abreuver son conscient).

Religions. Cela explique en même temps le sens du mot "Bouddha" (= l'Eveillé = celui qui est pleinement conscient), ainsi que l'emploi à l'impératif par les Témoins de Jéhovah : "Réveillez-vous !" Le problème, c'est qu'on ne peut pas prendre conscience de son propre comportement sans passer par les messages de ses rêves, autrement dit sans prendre possession de son propre inconscient. Seul ce réveil-là peut changer le visage de notre humanité. Toujours selon mon analyse, toutes les voies religieuses sont justes à condition de les intérioriser, car elles n'ont souvent aucun sens sur le plan extérieur. Malheureusement, c'est sur ce plan-là qu'elles sont toutes restées.

S'il s'agit du lieu, de l'établissement où on peut consommer une boisson, le sens est le même : dans tous les cas, on peut y boire le breuvage de l'inconscient, éventuellement s'y restaurer (= y nourrir son âme consciente). Ce symbole entérine de façon claire le fait que le rêveur a déjà compris certains de ses rêves (ou a pris conscience d'une situation, par un autre moyen).

CALCULATRICE. Cet objet évoque généralement un aspect calculateur du rêveur ou d'un proche. Comme tous les comportements négatifs humains, c'est à mettre sur le compte de l'ego, sauf si le rêveur est acculé à ce fonctionnement avec un proche extrêmement susceptible, qui ne lui laisse pas la liberté d'être sincère.

CALVAIRE. Le rêveur vit un véritable "calvaire", qui lui est montré par l'image concrète. Il est également possible que ce calvaire, il le fasse vivre à un proche, et que son rêve soit un appel à en prendre conscience. Enfin, le calvaire peut être intérieur, s'il s'agit de son ego qui le maltraite.

CALVITIE. (voir Cheveux). Si on rapproche la calvitie de la tonsure, on peut y voir plutôt un symbole de renoncement au sexe : la coupure ou le détachement par rapport à l'homme. Mais cet homme peut être le père, le mari ou l'amant, et aussi le fils. S'il y a angoisse, le rêveur (ou la rêveuse) n'est pas prêt(e) à cette libération-là.

Si cette symbolique ne fonctionne pas, on peut prendre celle de l'ego (qui "pousse" sur la tête) et dont on doit se détacher on veut penser par soi-même, et non par le truchement de l'ego. Le sujet doit prendre la piste qui lui convient le mieux (= qui correspond à sa situation consciente).

S'il y a une forte angoisse, alors, il s'agit probablement de l'impression de se perdre ou d'être perdu(e). Les cheveux symbolisent dans ce cas le sujet lui-même. Le plan intérieur reste pertinent : Si le sujet se détache de son propre ego, il se retrouvera.

CAMBRIOLAGE. (voir Bandit et Effraction). Quelqu'un vole son identité au rêveur : un proche ou son ego.

CAMION. Représente souvent un homme proche. Voici un rêve assez fréquent : Je me fais écraser par un camion. = Un proche écrase le sujet. Le contraire est également possible : Le rêveur est le camion et écrase un de ses proches (et il le sait...). Si cela ne correspond à rien de conscient, alors, le camion peut symboliser l'ego, qui cherche à écraser le rêveur.

CANCER. Peut représenter une personne de ce signe astrologique. Plus généralement, il s'agit de la mère, car le cancer est un signe d'eau, marqué des valeurs maternelles. Toutefois, la valeur pathologique prend ici tout son sens : le cancer du sein ou de l'utérus est souvent lié à une mère absente, négative, destructrice ou toute-puissante. Le manque et l'excès ont souvent les mêmes résultats...

Toutefois, l'ego aussi est un cancer. Le rêveur doit donc s'interroger sur ce qui le fait souffrir : sa mère ? ou son ennemi intérieur ? Souvent le second prend la première pour modèle... Il peut y avoir une autre réponse, car le rêveur sait mieux que personne ce qui le détruit.

Une autre piste (proche de la première) ne doit pas être oubliée : le propre comportement maternel de la rêveuse, qui peut être un cancer pour son enfant, adulte ou non.

CARAPACE. Symbole de la persona, comme tout ce qui recouvre ou cache la véritable personnalité du rêveur. Ici, ce qui domine, c'est l'idée de protection. Mais il vaut mieux avoir conscience que, si on a besoin d'une carapace, c'est le signe de sa propre fragilité. La force et la sécurité intérieure l'éliminent automatiquement. L'armure aura le même sens.

CARCAN. C'est un instrument de torture, qui peut évoquer soit un proche, qui limite douloureusement le rêveur, soit une situation (qui a le même effet), soit, enfin, l'ego qui met l'âme du rêveur dans un carcan d'interdits et d'obligations.

CARRIOLE. (voir Charrette). La mère, ou le rêveur lui-même. Si l'image évoque le passé, lien possible avec l'enfance du sujet.

CARROSSE. (voir Cavalier). Symbole maternel probable.

CARTE. (voir Je). Beaucoup de Jeux sont porteurs d'un Jeu de mots = Je. Ce JE- là est souvent l'Ego... Symboliquement, toutefois, le jeu de cartes révèle l'être humain : Sa dimension physique (=le carreau = le carré = le corps) ; sa dimension psychique affective (=le coeur) ; son rapport à l'argent (=le trèfle) ; son ego (=le pique).

La mise en scène d'une expression est toujours possible (si c'est pertinent pour le rêveur) : "Avoir des atouts dans son jeu" = Avoir des dons, des compétences (la beauté, l'intelligence, l'argent, etc...).

Inversement, la Carte de Géographie est un symbole de connaissance de soi : connaissance de sa "géographie intérieure".

CAVALIER. Le cheval étant un symbole de la mère, le cavalier qui le monte peut être une évocation du sujet et de son cordon non coupé. La diligence peut faire intervenir un jeu de mots : "Faire diligence"= Situation d'urgence.

Si la coupure est faite, il s'agit alors du fait que le rêveur "monte" son inconscient, pour cheminer intérieurement. Dans ce cas, le rêveur sait qu'il est entré dans son inconscient, en principe grâce à l'analyse de ses rêves.

CAVE. (voir Caverne). Symbole connu de l'utérus maternel. Voici un rêve d'adolescent, assez fréquent :

"Je suis dans une grotte, où j'étouffe. Je dois en sortir, c'est vital. Un boyau s'ouvre devant moi, au bout duquel il y a la lumière du jour. Je m'engage à l'intérieur. Ma progression est difficile. Je me réveille avant d'en être sorti(e)."

C'est un rêve classique de sortie de l'utérus. Quelquefois, le rêve revient, et chaque fois, le rêveur progresse, jusqu'à ce qu'enfin, il se retrouve à l'air libre. Le sentiment de bien-être est alors flagrant : le jeune vient de se libérer de l'enfermement maternel, il a réussi à couper son cordon.

CAVERNE. Comme la cave, la caverne peut aussi symboliser l'inconscient. Il s'agira alors d'un rêve construit sur la découverte de soi, de ses propres profondeurs.

 

CEINTURE. (voir Chaîne et Cable). Symboles du cordon ombilical. A couper absolument...

CENE. (voir Christ, Epiphanie et Eucharistie). Bible. Signifie "repas du soir" en latin. Le soir étant un symbole de l'inconscient, ce repas est directement lié aux nourritures psychiques dont le conscient a besoin. Celui qui le donne, c'est le Fils de l'homme, c-à-d cette instance psychique endormie en chaque être humain, et que la connaissance de soi permet de "réveiller". C'est alors que l'âme est véritablement nourrie. Cette "cène" est mise en images par des rêves de banquets, de table chargée de mets délicieux et de patisseries. Dans cette symbolique, bien entendu, Judas représente l'ego, qui profite de la première opportunité pour trahir le rêveur. (voir Diète).

CERCLE. (voir Couleurs). Grand symbole de l'âme. Le Yin et le Yang imagent à la perfection notre réalité psychique : la partie noire = l'inconscient, au centre duquel se trouve l'étincelle de pure conscience (= le Soi, c-à-d la source de notre véritable identité). La partie blanche = le conscient, au centre duquel s'installe l'ego, dont nous n'avons pas vraiment conscience (il est noir) et qui tire son pouvoir de notre incapacité à prendre conscience de sa présence en nous, ainsi que de notre difficulté à prendre possession de notre inconscient.

Remarque : Cette explication permet de faire l'égalité entre Monsieur et Madame. A notre époque, l'homme (et surtout la femme, d'ailleurs !) ne peuvent plus accepter l'idée machiste du féminin (obscur, humide, passif) opposé au masculin (lumineux, sec, actif), qui implique un jugement de valeur, négatif pour le premier et positif pour le second. En fait chaque être humain est logé à la même enseigne : Monsieur dispose d'un conscient masculin et d'un inconscient féminin. Madame dispose de l'inverse, et chacun a en lui-même les deux aspects : chacun doit donc conquérir son propre inconscient, marqué du sexe opposé.

CERF-VOLANT. (voir Cable) A relier au cordon ombilical.

CHAÎNE. (voir Ceinture). Si le problème avec les parents est réglé, il faut prendre la piste d'un proche ou de l'ego. Le rêveur doit sentir ce qui l'enchaîne.

CHANT. La musique est un symbole de l'expression de l'âme (contexte de bien-être intérieur).

Cette symbolique de base ne doit pas faire oublier le sens donné par l'expression : "faire chanter quelqu'un". Si c'est la situation du rêveur, c'est ce sens qu'il doit choisir. Le chantage peut être affectif, familial, invisible pour d'autres membres de la famille...

Par ailleurs, l'ego est très capable de manipuler le rêveur dans son monde intérieur, en lui faisant croire que, s'il ne fait pas ceci ou cela, il va arriver une catastrophe.

CHAPEAU. Expressions possibles : "Porter le chapeau."= assumer une responsabilité ; mais aussi admiration : "Chapeau !" Dans un contexte de mode, cela peut parler de persona = le paraître.

CHAPELET. Symbole du cordon ombilical (voir Cable). Dans ce cas, le chapelet évoque la mère idéale (= la Vierge Marie) ou le père parfait (= Dieu le Père). Cela peut arriver quand les parents sont morts trop tôt : les morts sont plus faciles à aimer que les vivants, ce qui est vrai aussi pour Dieu et le Christ, qui ne risquent pas de nous contrarier... Cela signifie qu'un adulte très attaché à son chapelet s'en séparera tout naturellement, une fois faite la coupure du cordon. Cela signifie aussi que nombre de "vocations religieuses" sont de simples transferts (sur Dieu ou la Vierge) d'une situation de dépendance aux parents - non réglée. (Voir Baptême, Damner et Dieu). Dans ce cas, c'est l'ego qui dicte le fonctionnement religieux du sujet et cela risque fort de n'avoir rien à voir avec une spiritualité authentique.

CHARRETTE. Symbole maternel possible. Sinon, il s'agit du rêveur lui-même.

CHASSEUR. Symbole de l'homme, chasseur du gibier féminin... Le chien représente ses instincts, et le fusil, ici, est un symbole phallique sexuel. Il peut s'agir du rêveur lui-même, ou d'un proche (parfois le père, qui trompait la mère). J'ajoute que ce fonctionnement appartient à l'ego, dont les trois motivations essentielles sont : le pouvoir, l'argent et le sexe.

CHÂTEAU. Basiquement, il évoque souvent la protection parentale (= Papa ou maman). Toutefois, comme d'habitude, le contexte est important : une forteresse parlera d'une personne "imprenable" ou inaccessible (et ce n'est pas forcément en amour, cela peut parfaitement évoquer un des parents) ; un château en ruines évoquera une personne brisée intérieurement (le rêveur ou un proche) ; un site archéologique fera presque obligatoirement référence au passé du rêveur ; une impression de faste et / ou de pouvoir (ou au contraire d'angoisse et de danger) posera le décor d'un portrait (du rêveur ou d'un proche) : Qui se conduit de la sorte avec lui ? Parmi les réponses possibles, il ne faut pas oublier l'ego...

Enfin, l'image peut mettre en scène des expressions populaires : Un château de cartes (= fragilité d'une situation ou d'un proche) ; Faire des châteaux en Espagne (= des projets chimériques)...

CHAUFFAGE.Symbole d'affectivité, source de chaleur intérieure. Quel que soit le type de chauffage, s'il fonctionne bien, il peut représenter un proche aimant. Si au contraire, il ne fonctionne pas, il s'agira d'une panne d'amour. S'il marche mal, d'un dysfonctionnement dans la relation affective (parents-enfants ou couple).

Si le rêveur ne s'aime pas, l'ego peut être à l'oeuvre.

CHAUSSURE. Symbole féminin : la rêveuse ou une femme proche. Expression possible : "Trouver chaussure à son pied." Il s'agit là d'un rêve fréquent qui intervient lorsqu'on n'arrive pas à trouver quelqu'un : "Toute la nuit, j'ai couru les magasins de chaussures pour en acheter une paire. En vain : aucune ne m'allait, et j'étais dégoûté(e)."

CHEVEUX. (voir Calvitie). Il y a plusieurs approches de ce symbole. Il peut représenter un homme, comme tous les poils. Bien coiffé, bien arrangé, l'homme en question sera "discipliné". Hirsute, au contraire, il sera ingouvernable. Avec une petite queue attachée par un élastique, il risque d'être soumis au pouvoir maternel, qui le tient par le cordon. Tout cela peut parfaitement définir aussi une femme...

Dans cette même optique, perdre ses cheveux (et en être angoissé) peut mettre en scène la perte possible d'un homme proche (départ, rupture, ou maladie grave). Les couper = coupure faite (ou programmée).

Mais le cheveu pousse sur la tête, grand symbole du mental. Il peut donc symboliser l'ego, qui prolifère parfois de façon spectaculaire, ce que le rêve indique parfois avec une magnifique chevelure.

Enfin, diverses expressions sont possibles : "Se faire des cheveux blancs" = Se faire du souci, "S'arracher les cheveux" = Être désespéré, "Avoir les cheveux qui se dressent sur la tête" = Être terrorisé, "Couper les cheveux en quatre" = Compliquer les choses, manquer de simplicité. "Echapper à une catastrophe, d'un cheveu." = vécu du rêveur.

CHEWING-GUM. Symbole fréquent d'une parole qu'on n'arrive pas à sortir, de quelque chose qu'on n'arrive pas à dire. Quelquefois, le chewing-gum est une infâme bouchée non identifiée. Quand on réussit à la cracher dans le rêve, cela signifie qu'on a enfin pu parler. (voir Bouche).

CHIFFRES. (voir Décade et Scolopendre). La symbolique peut être personnelle : dans ce cas, le chiffre évoque un âge, ou une date de naissance (pour le rêveur lui-même ou un de ses proches). (voir aussi Hécatombe).

Exemple : "Je suis dans un ascenseur complètement fou. Je vois défiler des chiffres de façon incohérente : 16, 45. L'angoisse m'étreint et je me réveille."

Comme tout réduit étroit, l'ascenseur est un symbole de l'utérus maternel. La mère du rêveur est complètement déséquilibrée dans sa relation avec lui (=l'ascenseur fou). Le rêve explique pourquoi : elle l'a eu à 16 ans, alors qu'elle était encore une enfant. Elle en a 45 aujourd'hui, mais elle n'est pas pour autant devenue adulte. Bien entendu, dans ces conditions, il est très difficile de couper son cordon, c-à-d de se libérer d'une mère incohérente.

La symbolique collective est fréquente dans les rêves. La voici :

1. Le UN. Symbole de l'ego, qui s'installe le premier dans l'âme humaine. Le petit enfant dit d'abord : "MOI", avant de pouvoir conjuguer les verbes avec "JE". Le plus ancien souvenir est rarement avant 3 ans, et il s'installe lorsque l'enfant est capable de s'exprimer correctement : c'est la naissance du conscient, symbolisé par le 2 et le 3.

2. Le DEUX. Symbole du féminin, directement accessible chez une petite fille (= conscient), caché dans l'inconscient chez un petit garçon.

3. Le TROIS. Symbole du masculin, directement accessible chez un petit garçon (= conscient), caché dans l'inconscient chez une petite fille.

4. Le QUATRE. Symbole du corps, de la matière, du terrestre. L'âme (=le cercle), est inscrite dans le carré (=le corps) dont les quatre côtés sont reliés à la terre (autre symbole du corps).

5. Le CINQ. Symbolise l'union du féminin (le 2) et du masculin (le 3) = 5. Si cette union se fait sur le plan intérieur, elle a de grandes chances de s'accomplir aussi sur le plan extérieur, dans la vie de couple.

6. Le SIX. Tant que la moitié de soi-même est inaccessible, l'homme stagne dans le SIX, autrement dit dans l'inconscience. C'est pourquoi l'Apocalypse affirme que le 666 est le chiffre de la Bête = le chiffre de l'ego, qui agit à sa guise à l'intérieur de l'homme, tant que celui-ci ne l'a pas débusqué en devenant conscient de sa présence (le UN). Cette découverte permet souvent l'union du féminin et du masculin. Alors, l'homme accède au 7...

7. Le SEPT. La prise de conscience des 6 premiers chiffres permet au Sept (= le conscient élargi), de s'installer dans l'âme humaine.

8. Le HUIT. Symbole d'équilibre (4 + 4) dans le corps (le 4...) dans la vie terrestre. Cet équilibre ne peut venir qu'après le Sept, autrement dit après suffisamment de prises de conscience (de connaissance de soi).

9. Le NEUF. Symbole de la grossesse (les 9 mois), il parle à la fois d'un enfant resté incrusté dans l'inconscient, et de la délivrance de cet enfant-là, puisque l'accouchement est devenu possible : à 9 mois, l'enfant est à terme. Ce même symbole intervient également quand le cordon avec ses propres enfants est prêt à être coupé.

10. Le DIX. = 1 + 0. Plus il y a de zéros, et plus l'ego est fort. Les rêves où on gagne au loto des sommes astronomiques commençant par le UN, sont tout simplement des rêves d'ego hypertrophié. Mille, dans un rêve, est incontournable.

11. Le ONZE. Intervient souvent après le Sept, et marque en général les résistances de l'ego (le UN doublé). Il serait utopique de croire que l'ego est facile à dompter. Il est redoutablement malin et dispose d'un outil puissant : le mental. Lorsque les Douze Apôtres se retrouvent Onze, l'ego (= Judas) a gagné...

12. Le DOUZE. Etant un multiple de SIX, il évoque logiquement une victoire psychique : le conscient a doublé de volume, la moitié inaccessible est devenue consciente (accessible). C'est pourquoi ce chiffre est un symbole de totalité intérieure. Il faut pourtant savoir que l'évolution psychique se fait par paliers successifs, et que tous les multiples de Douze sont ensuite susceptibles d'intervenir. Cela est assez visible dans l'Apocalypse, qui parle des "144000" (=12000X12). Beaucoup de sectes ont pris ce chiffre au premier degré, et assurent à leurs fidèles qu'ils font partie des 144000 élus... Cela n'est vrai que si ce chiffre est intervenu dans leurs rêves. Mais ne rêve pas de Douze qui veut !

13. Le TREIZE. Dans cette logique, le treize évoque la suite de l'évolution psychique, car il faut dépasser le premier douze, afin de pouvoir accéder à ses multiples.

Remarque : Il faut savoir reconnaître les multiples, qui ajoutent de l'importance au symbole de base. 14 = 7x2. De même le zéro multiplie l'importance du chiffre qui le précède : 200 000 risque de parler d'une féministe redoutable, 300 000 d'un terrible macho...

CHOCOLAT. Symbole connu du manque ou du besoin affectif. En manger en rêve pointe du doigt ce besoin légitime. Toutes les nourritures sucrées parlent de douceur affective. (Voir Cène et Diète)

Dans une approche psychosomatique, le corps dit la même chose que le rêve, mais dans son propre langage, celui de la santé et de la maladie. Un diabétique, par exemple, rêve fréquemment qu'il n'a pas le droit de manger du chocolat ou des bonbons. Son rêve ne lui parle pas de son régime, mais de son manque affectif : les douceurs, les câlins, les gestes tendres, lui sont interdits... (Voir Diabète).

CHRIST. (voir Jésus). Grand symbole de l'ego. Les rêves de Christ disent en principe au rêveur : "Tu te prends pour le Christ." Cela signifie que l'ego le pousse dans une spiritualité néfaste.

Bible. Cela est écrit dans les Evangiles. A la question des disciples : "Quand reviendras-tu ?", Jésus répond : "Beaucoup viendront en mon nom et diront : C'est moi le Christ. Ne les croyez pas, ne les suivez pas. Car le royaume de Dieu est au milieu de vous." Cela signifie que l'ego (= c'est MOI) pousse l'homme à chercher un sauveur dehors, dans le monde extérieur. Cela est faux car, s'il existe une spiritualité authentique, elle ne peut se trouver qu'au "milieu" de notre âme, dans notre propre inconscient, justement, là où notre humanité n'a jamais pu pénétrer jusqu'à présent. A cette analyse, il faut ajouter que celui qui se présente comme un prophète est en réalité manipulé par son propre ego, qui lui fait croire qu'il est missionné de Dieu. Souvent, l'origine de cette croyance est un rêve, que le sujet a compris au premier degré...

Cela explique le fonctionnement des sectes, et permet de comprendre que les gourous sont les premières victimes de leur propre ego. (Voir Damner, Dieu et Idole).

Il est toutefois utile de savoir que, si le rêveur se sent "crucifié" (par son entourage, ou par son propre ego), il faut se suffire de cette approche, qui supprime complètement la valeur religieuse du symbole. Il peut également s'agir d'un proche.

CIEL. (voir Etoile.et Echelle) Symbole de l'âme. Le ciel nocturne représente l'inconscient (= la nuit), le ciel diurne, le conscient (= le jour). L'alternance extérieure correspond exactement à notre alternance intérieure, puisque l'homme passe sans cesse du conscient (=sa vie éveillée), à l'inconscient (=son sommeil). Or, il se trouve que le rêve intervient pendant ce sommeil, et lui délivre les informations nécessaires pour installer le conscient dans son inconscient, tout comme on peut aujourd'hui installer la lumière électrique dans une pièce noire...

CIGARETTE. Comme l'alcool ou la drogue, la cigarette parle de dépendance, en principe affective, par rapport à un proche (parent, conjoint, enfant ou... gourou). Arrêter de fumer en rêve indique au rêveur qu'il est libéré d'un attachement (autre que celui du tabac).

Quant au Mégot, phonétiquement très proche du mot Ego, il peut le symboliser. Exemple : Je vois un mégot incandescent. Je fais beaucoup d'effort pour mettre le pied dessus, je réussis à l'écraser et je le jette à la poubelle." = La rêveuse a récemment identifié son ego (qui la pousse à se mettre en colère : le feu), elle fait effectivement beaucoup d'efforts pour le réduire, et son rêve lui indique qu'elle y parvient, ce qu'elle a déjà vérifié dans sa vie diurne.

CIMETIERE. (voir Décès, Enterrement et Funérailles). Symbole de détachement, souvent en relation avec un deuil non fait. Voici deux rêves ayant à peu près le même sens :

1."Je suis au cimetière, et je cherche la tombe de mon mari. Impossible de la trouver. Réveil angoissé."

Quand la rêveuse aura fait le deuil de son mari, elle trouvera sa tombe sans difficulté dans son rêve. Mais dans son coeur, il n'est pas mort, ou elle n'a toujours pas accepté sa mort.

2. "Je suis devant la tombe de ma mère. Tout à coup, la pierre s'ouvre, et la morte s'apprête à en sortir."

Le rêve indique à la rêveuse que sa mère est morte dans la réalité, mais qu'elle n'est toujours pas morte dans son coeur. Deux réactions sont possibles : Soit elle est émerveillée de voir sa mère ressuscitée (= là, le travail de deuil n'est même pas commencé...). Soit, elle se précipite pour la faire rentrer dans sa tombe (= et là, au contraire, le deuil est pratiquement accompli).

CINEMA. Expressions possibles : "Faire son cinéma", "se faire du cinéma". (= Jouer un rôle, faire la comédie, vivre dans le paraître). (Voir Déguisement).

Sur le plan de la symbolique collective, le cinéma est une mise en scène de l'inconscient (la salle obscure) où les films représentent les rêves qui sont projetés au rêveur. Du reste, beaucoup de gens font le lapsus "dans mon film " (au lieu de "dans mon rêve").

CIRCONCISION. Appel à ne pas vivre dans la persona (= dans le paraître). C'est un ordre divin, compris sur le plan extérieur, comme d'habitude. Voici le sens intérieur : L'homme (= le pénis) doit se libérer de sa persona (= le prépuce), derrière laquelle se cache (ou se trouve) son être véritable. Personne ne peut vivre dans le masque de façon authentique. La circoncision extérieure, charnelle, ne sert à rien, ainsi que le prouvent abondamment les agissements des peuples soumis à ce rituel. (voir Façade, Déluge et Exode).

CITRON. Trait de caractère : Le rêveur (ou un proche), acide comme un citron.

CLEF. Rarement symbole sexuel, mais cela peut arriver, si le contexte s'y prête, c-à-d si la clé est introduite dans la serrure. Dans ce cas, d'autres détails doivent confirmer cette piste.

Le plus souvent, l'expression mise en scène est : "Avoir la clé du problème."

Cela peut aussi évoquer l'entrée dans l'inconscient, jusque-là cadenassé.

COEUR.(voir Infarctus). Symbole de la fonction sentiment. Le coeur est le siège de notre âme, à tel point que les deux mots sont interchangeables. Avoir le coeur brisé = Avoir l'âme brisée. Faire visualiser son coeur à la personne pendant un rêve éveillé permet d'avoir une approche juste de son état intérieur. Si le coeur est occupé par l'ego, la situation est grave. Il est toujours préférable de rendre à l'âme ce lieu qui lui appartient en propre. (cf Exemple et Délinquance).

COL. Symbole fréquent du col de l'utérus, quel que soit le col : encolure, passage étroit, col de montagne...

COMPLEXE. Un complexe industriel (par exemple) illustrera une personne "complexe", compliquée. Ce mot peut bien sûr évoquer aussi un "complexe" du rêveur (sentiment d'infériorité ou de honte sur un sujet qu'il ne peut pas aborder, ce qui justifie le complexe).

COMPTER. A prendre au sens de : Compter pour (ou sur) quelqu'un. Les mots de la même famille (Comptoir, comptes) évoquent généralement des expressions du style : Régler ses comptes ; Mettre sur le compte ; Prendre à son compte. Cela touche en principe les proches et le domaine affectif.

CONGELATEUR. (voir Frigo). Froid affectif, en relation avec un proche (parents, conjoint, enfant), ou avec soi-même : un ego glacial rend le sujet très froid dans ses fonctionnements diurnes.

CONNAÎTRE. (voir Bibliothèque , Ecriture et Hiéroglyphes). Verbe essentiel, connecté à la connaissance de soi, souvent conjugué à la forme négative (ignorance de soi) en début de démarche, puis à la forme affirmative, dès que le rêveur se connaît mieux. (voir aussi Journal).

CONVERSION. Changement d'attitude dans la vie extérieure ou intérieure.

(Bible). Se convertir ou se repentir sont des traductions du verbe hébreu : "Se retourner" = Cesser de chercher dehors, se retourner et rentrer en soi-même, pour faire le chemin vers l'Esprit qui est au centre de chaque être humain, cela pourrait bien être la véritable "conversion".

CORDE. Evocation possible du cordon ombilical (voir Cable). Mais la corde ressemble aussi à un serpent, et peut parfaitement symboliser l'ego. (voir Serpent et Gordien). L'ego emprisonne et enchaîne l'être humain, en reproduisant souvent le fonctionnement néfaste des parents, ce qui explique en même temps que tous les symboles du cordon ombilical puissent s'appliquer aussi à l'ego. C'est au rêveur de sentir si le lien proposé dans son rêve est connecté à l'un de ses parents, ou à son propre ego.

COULEURS. Chacune a sa symbolique.

Le Blanc et le Noir ont pour symbolique de base le conscient et l'inconscient. (voir Cercle.) Le Noir peut aussi mettre en scène l'expression : "Voir tout en noir." (= pessimisme exagéré).

Gris. Peut évoquer la vieillesse (les cheveux gris), ou encore les expressions : Personne n'est tout blanc ou tout noir. Nous sommes tous gris... (= partage entre le conscient et l'inconscient, responsabilités partagées) ; ou : Etre gris(e) (en relation avec l'alcool) ; ou encore : Etre une souris grise (caractère introverti, se faisant facilement oublier).

Rouge. Symbole fort d'affectivité. C'est la couleur de l'amour, celle du coeur.

Expressions possibles : Voir rouge (= colère). Devenir tout rouge (= honte ou colère).

Vert. Couleur de la nature = couleur de notre vraie nature, de ce qui est naturel et vrai en nous.

Bleu. Couleur du ciel, donc de l'âme.

Expressions possibles : Etre un bleu (= manquer d'expérience en face de quelqu'un). Avoir le blues (= déprime). Avoir des bleus à l'âme (= souffrances, coups). De plus, traditionnellement, le bleu est la couleur des petits garçons, tandis que rose est celle des petites filles...

Rose est aussi dans l'expression : Voir tout en rose. C'est également un prénom assez courant, et peut donc imager une femme le portant. Enfin, la couleur peut évoquer la fleur, symbole connu de l'âme humaine.

Marron peut tout aussi bien parler de la mère (=la terre), que des expressions : Etre marron (= se sentir grugé) ; ou Recevoir un marron (conflit physique ou verbal).

Violet : souvent porteur d'un jeu de mots : "Viol". Ce viol peut parfaitement être psychique : il y a souvent un abus de pouvoir sous cette couleur.

Jaune. Couleur du soleil, le jaune évoque le père terrestre, ou le père Céleste, cela dépend du contexte et du niveau d'évolution du rêveur. Toutefois, c'est aussi la couleur du cocu, dans une vision populaire des choses... Du point de vue des expressions, on trouve : Rire jaune...(=rire forcé).

L'OR et l'ARGENT évoquent le Soleil-père et la Lune-mère. Il faut toujours vérifier que la relation aux parents est réglée avant de choisir la symbolique du masculin-or et du féminin-argent (= conscient + inconscient chez un homme, l'inverse chez une femme). Il existe enfin la troisième symbolique, celle de l'Esprit (Soleil-Dieu, vraie richesse intérieure) et de la Sagesse (face féminine de Dieu, selon la Bible, qui éclaire l'inconscient-nuit).

Bien entendu, il ne faut pas oublier que les richesses matérielles sont privilégiées par l'ego, qui pousse l'homme à s'en satisfaire.

Enfin, dans un rêve où est visible quelque chose de multicolore, l'expression "En voir (ou en faire voir) de toutes les couleurs" est fréquemment mise en scène.

COUTEAU. Symbole phallique, c-à-d masculin, et selon moi rarement sexuel. S'il y a angoisse, le couteau peut représenter un proche (plutôt un homme, mais une femme est également possible) qui met le rêveur en danger. Cela peut aussi symboliser l'ego qui cherche à tuer l'âme du rêveur. Le rêveur sera le tueur s'il est identifié à son ego, et a des comportements inacceptables vis-à-vis d'un proche ou de lui-même...

Expression possible : Mettre le couteau sous la gorge (= Contraindre). Dans un rêve, cette image met en scène la volonté de "couper la parole" à quelqu'un.

COUTURE. (voir Cable). Evocation probable du cordon ombilical. Toutefois, une "broderie" peut également évoquer une personne qui "brode", qui enjolive la réalité.

CRÂNE. Symbole du mental, outil privilégié de l'ego.

Bible. Dans les Evangiles, le Golgotha (= lieu du crâne) montre à l'évidence que l'homme crucifie sa véritable identité (son âme), porteuse des valeurs de l'être, au profit de son ego, porteur du paraître, qui fonctionne dans sa tête et le pousse à se suffire des symboles extérieurs (tous les rituels religieux). On peut faire l'hypothèse que les nombreuses et tragiques erreurs de notre humanité prennent leur source dans ce fonctionnement. (Voir Décerveler, Damner, et Dieu).

CRI. (voir Bouche). On crie, en principe, pour se faire entendre. Le rêve le plus courant consiste à vouloir crier en vain : aucun son ne sort de la bouche du rêveur. Cela signifie simplement que le rêveur n'arrive pas à se faire entendre d'un proche. La communication ne fonctionne pas.

CUIRASSE. Symbole de la persona. Le rêveur a besoin de se protéger. Il se cuirasse.

CUL. Rarement sexuel. (voir Honte et Habit).1) La gêne qui y est souvent attachée, indique seulement au rêveur qu'il est mal à l'aise sans le vêtement qui le cache (Persona). Il n'ose pas être lui-même, assumer ce qu'il pense, de peur d'être jugé.

2) Si au contraire, sa nudité ne le gêne pas, cela signifie simplement que le regard d'autrui n'empêche pas le rêveur de "se mettre à nu", sans complexe. Il peut afficher sa nature : "Je suis ainsi, c'est comme ça, et si cela ne vous plaît pas, cela m'est complètement égal."

Quelques expressions sont possibles : En avoir plein le cul (= ras le bol). Avoir du cul (= chance). Mais si la mise en scène est une sodomie, il s'agira alors de l'expression (extrêmement vulgaire, mais très utilisée) : Se faire enculer. Cette situation peut être extérieure (le rêveur se fait avoir par un proche, ou l'inverse). Mais elle peut très bien aussi être intérieure (le rêveur se fait avoir par son propre ego).

CULOTTE. Expression possible : "Porter la culotte." Sinon, dans un contexte de nudité, où le rêveur tire désespérément sur son Tshirt, parce qu'il n'a pas de culotte, se reporter au mot : Cul (sens 1). C'est un rêve de persona extrêmement fréquent, qui indique au rêveur qu'il ne peut être lui-même en face du regard d'autrui.

CYCLOPE. Symbole de l'ego, comme tous les géants. Dans le mythe, Ulysse échappe à son ego grâce à son âme (les brebis).

CYSTITE. Symptôme probable d'une difficulté dans la relation amoureuse.

*