LETTRE F

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

FABRIQUE. Représente souvent la mère, vue comme la matière première qui a fabriqué le rêveur. Peut également symboliser le rêveur en train de se construire.

FACADE. Le terme est pris au sens figuré : Symbole de la persona. Nous sommes tous susceptibles de montrer une façade qui cache notre vraie personnalité ou nos vrais sentiments. Le tout est d'en avoir conscience. Certaines personnes ne veulent pas savoir ce qu'il y a derrière, ainsi que le dit le rêve suivant, appartenant à une vieille dame : "Je passe dans une rue, dont les maisons n'ont qu'une façade. Je le remarque, et je me dis en même temps que cela m'est bien égal, car de toute façon, je n'ai pas envie d'entrer à l'intérieur." (voir Fard, Déguisement et Circoncision).

FACTEUR.(voir Ange et Garde). Aussi bizarre que cela puisse paraître, le facteur est un grand symbole de l'âme masculine. Pour le comprendre, il est nécessaire de faire un petit tour du côté du vocabulaire. Le mot hébreu Messager a été traduit en grec par Angelos, qui a donné Ange en français. Cela véhicule l'idée d'un être surnaturel, messager de Dieu. Or, le messager apporte simplement un message à l'âme. Ce message vient de l'inconscient, et il est destiné au conscient. On peut faire l'hypothèse que ce message, c'est le rêve. Dans notre monde moderne, le facteur remplit parfaitement ce rôle, et il devient donc, dans le rêve, l'ange que notre humanité attend depuis la nuit des temps.

Cette approche enlève à la spiritualité tout son côté surnaturel ( et trop souvent délirant ), au profit d'une simplicité qui permet à chaque être humain d'accéder à son propre monde intérieur par la connaissance de lui-même. En effet, le message apporte une information au rêveur, qui le concerne directement - et qui n'a plus rien à voir avec de soi-disant connaissances spirituelles impossibles à vérifier. Ces connaissances-là ne nourrissent que l'ego. L'âme, elle, ne peut être nourrie que par les connaissances intérieures.

Note : Il faut bien entendu ajouter que le facteur du songe DOIT être bienveillant. Si ce n'est pas le cas, il peut symboliser un proche désagréable ou l'ego du rêveur. Aucun symbole ne fonctionne à 100% dans les rêves, il ne faut jamais l'oublier !

FACTURE. La note à payer. Ce mot est en général lié à un proche, qui fait payer quelque chose au rêveur. Cela peut aussi mettre en scène les conséquences d'un acte du rêveur lui-même : l'idée est ici celle du karma. Tout se paie... y compris et surtout les actes que le sujet a commis dans son passé antérieur - et non dans une vie antérieure ! Mais il est parfaitement possible que cette facture soit intérieure, présentée par l'ego à l'âme. Dans ce cas, le rêveur se laisse manipuler par son ego, qui lui fait payer ses propres comportements. C'est en effet l'ego qui nous pousse à des fonctionnements néfastes, et c'est encore lui qui nous accuse ensuite de les avoir commis.

FACULTE. Jeu de mots : les capacités du rêveur. Le sens de connaissance de soi est également compris dans ce mot. (voir Ecole).

FAILLE. (voir Fente Fêlure et Fissure) Comme toujours, ce qui est dans la nature extérieure symbolise ce qui est dans la nature intérieure de l'être humain, selon la formule célèbre : "L'homme est un microcosme." Il peut donc s'agir d'une faille chez un proche, chez le rêveur lui-même, ou dans la relation avec un proche.

FANTÔME. (voir Hanter). Un proche hante l'âme du rêveur. Ce proche peut être vivant, ou décédé... Cela signifie que son pouvoir est toujours à l'oeuvre chez le rêveur : deuil non fait, ou pardon non accordé. S'il y a terreur, la relation était terrorisante. Toutefois, le fantôme peut aussi représenter l'ego, selon l'expression connue : "Mes vieux fantômes..." ou "mes vieux démons...."

FARD. (voir Façade). Symbole de la persona : le rêveur maquille ses sentiments ou ses pensées. Expression possible : Piquer un fard (= honte ou timidité).

FAUSSAIRE. Evoque une personne fausse, qui affiche des sentiments qu'elle n'éprouve pas. Il peut s'agir d'un proche ou du rêveur lui-même. Sur le plan intérieur, il s'agit évidemment de l'ego.

FAUVE. Sur le plan extérieur, un proche est dangereux pour le rêveur (ou l'inverse). Sur le plan intérieur, l'ego se conduit comme une bête féroce. Si le fauve est dompté, le rêve indique au rêveur qu'il est en train de reprendre le pouvoir, en face de son ego. (voir liste des Animaux dans la Lettre A).

FEE. Peut symboliser la mère, vue comme une puissance bénéfique ou maléfique. Quand la relation parent-enfant est réglée, la (méchante) fée peut parfaitement représenter l'ego. Selon le contexte, elle peut également représenter une partie de soi, positive, qui guide le rêveur vers sa véritable identité (cf le dossier sur les contes : Psychanalyse des contes et des légendes).

FELLATION. Il est rare qu'un rêve apparemment sexuel, le reste lorsqu'on passe au second degré. Si on applique la symbolique de base, voici ce qu'on obtient : Un discours flatteur (la bouche) provoque chez un homme (le pénis) la satisfaction de son ego (le gonflement de ce même pénis). Le plaisir que cela engendre permet de mettre en scène cette pratique sexuelle. (voir Bouche).

En revanche, s'il y a eu problème ou traumatisme sexuel (par exemple viol), on peut rester dans ce domaine, surtout si le contexte du rêve le suggère (angoisse, dégoût, terreur).

FÊLURE. Des verres ou un vase fêlé doivent mettre le rêveur sur la piste d'un événement qui lui a brisé l'âme = le coeur. (voir aussi Faille et Fente). Une expression familière est également possible : "Être fêlé." = Portrait d'un proche, ou du rêveur lui-même...

FEMELLE. Tout animal femelle met normalement en scène une femme dans un rôle sexuel ou maternel. (Il est intéressant de savoir que le Coran recommande à l'homme de ne pas maltraiter la chamelle...)

FEMME. Dans un rêve, une femme peut symboliser un proche (homme ou femme) qu'il faut identifier à travers le comportement décrit dans le rêve : ce n'est pas le sexe qui importe, c'est le caractère. C'est pourquoi le rêveur doit se demander ce qu'il pense de Madame X, si elle se trouve dans son rêve : Ce qui lui vient spontanément doit normalement s'appliquer à un proche (homme ou femme), ou à lui-même.

Sur le plan intérieur, une femme ne représentera l'aspect féminin du rêveur que si elle est positive. Une femme désagréable ne peut être que l'ego. Il faut faire très attention à ne pas prendre l'une pour l'autre, sous peine de rester sous le gouvernement de l'ego.

FENÊTRE. Symbole possible d'ouverture. Inversement, une façade sans fenêtre évoquera quelqu'un de "fermé". (voir aussi Fermer).

FENTE. (voir Fêlure, Faille, Fissure). Certes, un sens possible est la mise en scène de la réplique célèbre : "Tu me fends le coeur." Mais si ce mot est utilisé pour décrire un mur qui se lézarde, la symbolique est complètement différente. Souvent, de l'eau en filtre, ou une lumière passe. Il s'agit alors du mur de séparation entre l'inconscient (l'eau) et le conscient (la lumière). Suite à la compréhension des rêves, (= aux entrées et sorties dans l'inconscient), ce mur commence à se fendiller et à se défaire. Ce symbole est fréquent, et intervient souvent dans le travail psychique d'analyse des rêves. Si les traductions sont fausses, ce rêve n'apparaîtra pas.

FER. Parle de dureté. Le chemin de fer symbolise souvent une éducation rigide. Un objet en fer représente une personne dure : soit un proche, soit le rêveur lui-même. Sur le plan intérieur, c'est l'ego qui endurcit le sujet.

FERMER. (voir Fenêtre). Ce verbe peut parler de fermeture du coeur.

Mais, il est généralement la mise en scène des expressions connues : "La fermer" et "l'ouvrir." Dans ce cas, une porte est nécessaire dans le rêve. Exemple : J'essaie de fermer une porte, en vain. =Le rêveur ne peut s'empêcher de parler ( "il l'ouvre"), ou est impuissant à empêcher un proche de parler ("de l'ouvrir"). L'inverse est également fréquent : Je ferme la porte et même, je la verrouille. (=Le rêveur "la ferme", et plus personne ne peut lui tirer un mot...). Un autre contexte est possible : le rêveur (ou un proche) "se ferme"= Faire la gueule. J'ajoute que, dans ce cas, c'est l'ego qui a pris les commandes. L'entourage en souffre, mais le rêveur en est la première victime.

FEU. (voir Flamme et Incendie). Trois niveaux symboliques sont possibles : Le feu qui réchauffe parle d'affectivité, de sentiments qui font chaud au coeur.

L'incendie évoque la passion amoureuse ("brûler d'amour", "déclarer sa flamme", etc...) ; mais aussi la colère ("s'enflammer de colère", "incendier quelqu'un").

Enfin, le feu qui brûle sans détruire, ce feu qui éclaire, peut évoquer l'Esprit. Exemple : le buisson ardent de Moïse.

FEUILLE. Comme tous les végétaux, la feuille symbolise l'être humain. Toutefois, les feuilles mortes, dans les rêves comme dans la chanson, parlent souvent des amours mortes.

FIL. Symbole classique du cordon ombilical. (cordon aux parents, mais aussi cordon aux enfants). Le fil de la canne à pêche peut également mettre en scène la pêche des contenus de l'inconscient (voir Filet, ci-dessous).

FILET. Symbole possible du cordon ombilical, ou de l'utérus, qui retient le rêveur prisonnier. Mais il peut aussi représenter l'ego, qui tient le rêveur dans une nasse. (voir Poisson).

Bible. Le second niveau symbolique met en scène la pêche dans les eaux de l'inconscient. Les poissons en sont les contenus, qui nourrissent l'âme consciente. (cf La pêche miraculeuse : Jean. 21)

FILLE. (voir Fils). Ce n'est pas le sexe qui compte, c'est la relation filiale ou le caractère.

FILM. Symbole du rêve, le film raconte en principe l'histoire du rêveur lui-même. Expressions possibles : Se la jouer ; Se faire des films. En lien direct avec la persona (rôle qu'on joue), ou avec l'ego (se mentir à soi-même).

FILS. (voir Fille). Les enfants, petits ou adultes, peuvent représenter l'aspect filial du rêveur vis-à-vis de ses parents (si le cordon n'est pas coupé).

Si le rêveur a un problème avec un de ses enfants, le fils et/ou la fille du rêve peuvent les représenter. Après un certain nombre de rêves interprétés, le cordon sera coupé avec la génération suivante (ce qui permet une relation "hors-tension").

= Toujours sur le plan extérieur, il peut s'agir des parents (âgés) que le rêveur assume comme s'ils étaient ses enfants (relation parent-enfant inversée). Cette situation-là est souvent très lourde, parce que contre-nature.

Bible. Sur le plan intérieur, le "Fils de l'homme" est tout naturellement symbolisé par le fils ou la fille du rêveur, ou par ses petits-enfants. Un grand bien-être doit normalement assortir ce genre de rêve, aussi bien dans le rêve lui-même que dans la vie éveillée. Il s'agit là de la naissance de la véritable identité du rêveur ou de la rêveuse : garçon ou fille, les deux ont la même valeur.

FISSURE. (voir Fente). Même valeur s'il s'agit d'un mur (cloison, plafond ou sol). La fissure faite dans le mur entre le conscient et l'inconscient est une promesse de mieux-être, puisque le rêveur va pouvoir vivre en utilisant ces deux parties de lui-même.

FLAMBEAU. Expression possible : "Reprendre le flambeau".= Prendre la suite d'un proche. Toutefois, le flambeau qui éclaire un lieu obscur symbolise naturellement le travail du rêveur sur son inconscient, qu'il est en train de rendre conscient.

FLAMME. (voir Feu et Incendie). Expression possible : "Déclarer sa flamme." Mais s'il s'agit d'une bougie, la symbolique parle de prendre conscience, puique la flamme d'une bougie est faite pour donner de la lumière. (voir Flambeau).

FLEUR. Toutes les fleurs sont des symboles de l'âme. Mais beaucoup de prénoms féminins sont des noms de fleurs, et si la rêveuse s'appelle Hortense, elle ne doit pas se manquer, si elle voit un hortensia dans son rêve...

Voici le rêve d'une jeune femme, qui n'appartient à aucune de ces deux catégories : "Je vois une rose magnifique, mais je me rends compte qu'elle est munie d'épines redoutables." = La mère de la rêveuse est une très belle femme, capable de faire à sa fille des réflexions extrêmement méchantes... (il est indispensable de toujours se recentrer sur le vécu du rêveur).

FLEUVE. (voir Eau ). Comme toute eau, symbolise la mère ou l'inconscient. Si le rêveur sait que sa mère est un danger pour lui, il faut prendre la première piste. Si ce n'est pas le cas, il faut choisir la seconde en essayant d'identifier l'ego, qui cherche à maintenir le rêveur dans l'inconscience.

FLIC.(voir Enquête). Sur le plan extérieur, le flic peut représenter un proche, qui joue ce rôle vis-à-vis du rêveur (il le flique).

Sur le plan intérieur, et dans un contexte positif, il s'agit de l'âme, qui cherche à faire respecter les lois intérieures, pour le mieux-être du rêveur. Mais, si le contexte est négatif, il peut s'agir de l'ego. Ce sera alors un flic "ripoux"...

FOETUS. Aspect infantile du rêveur ou d'un proche. (voir Bébé et Embryon). Si le rêveur en est à l'étape suivante, le foetus peut parfaitement évoquer la naissance de sa propre identité, encore en germe.

FOIE. Jeu de mots fréquent : La foi, pas forcément religieuse. La racine est la confiance qu'on fait (ou pas) à un proche, ou à soi-même. La crise de foie est en principe à relier à une remise en cause de certains fonctionnements religieux (en français, bien entendu).

FONTAINE. (voir Eau, et Irrigation). Symbole de l'eau de l'inconscient à laquelle l'homme doit abreuver son âme consciente. Expression possible : "Avoir soif de vivre."

FOOTBALL. Jeu d'enfant, qui révèle souvent la difficulté à devenir adulte. (voir Ballon).

FORÊT. (voir Bois,) Symbole de la mère (matrice de la vie de l'enfant), ou de l'inconscient (matrice de la vie de l'âme consciente). En effet, le conscient ne peut naître que de l'inconscient - qui le précède. L'inverse est impossible.

FOSSE. Symbole de l'utérus, ou de l'inconscient. Jeu de mots possible : une personne "fausse".

FOSSILE. (voir Archéologie,). En relation avec le passé du rêveur.

FOUDRE. (voir Eclair ). Expression : Quelque chose ou quelqu'un a "foudroyé" le rêveur.

La foudre est aussi un symbole de la voix divine (le tonnerre), capable de réduire l'ego à l'impuissance, grâce à l'éclair.

FOUILLES. (voir Archéologie, et Fossile). Ce symbole intervient lorsque le rêveur "fouille" dans son passé - ou dans ses profondeurs inconscientes. Toutefois, dans un contexte d'indiscrétion, il peut s'agir de quelqu'un qui ne respecte pas l'intimité du rêveur, (ou inversement, le rêveur ne respecte pas l'intimité d'un proche).

FOULE. Symbole de l'âme. Chaque être humain abrite une foule à l'intérieur de lui-même : ce sont ses différentes facettes, ses différents traits de caractère, qu'il va utiliser selon la situation dans laquelle il se trouve, ou la personne avec laquelle il communique.

FRACTURE. Ce mot évoque une coupure, une rupture avec un proche : père ou conjoint (si l'os est phallique / masculin), mère ou épouse (s'il s'agit du bassin / maternel). Mais la rupture peut aussi être avec soi-même (colonne vertébrale, par exemple). Là, l'ego est très probablement en cause.

FRAPPER. Les coups parlent de tensions, d'une brutalité qui peut n'être que psychique, ou verbale : on dit que certains mots font plus mal que des coups.

(Bible). "Frappez et on vous ouvrira." On peut faire l'hypothèse suivante : l'homme ne sachant pas que la porte à laquelle il doit frapper est celle de son propre inconscient, cette porte ne peut s'ouvrir. La particularité du rêve, c'est qu'il ne peut fonctionner que s'il est correctement compris. Les Ecritures utilisant la même langue et les mêmes symboles, la même condition est nécessaire pour que la Parole s'accomplisse.

 

FRIGO.(voir Congélateur ). Froid affectif, souvent en relation avec un proche (les parents, le conjoint ou un enfant). Si le frigo est plein de nourriture, c'est que le proche concerné "nourrit" tout de même le rêveur, malgré sa froideur.

FROMAGE. Symbole de la nourriture maternelle, comme tout ce qui est à base de lait.

Expression possible : En faire tout un fromage = amplifier les choses, les dramatiser.

FRUIT. Basiquement, le fruit a trois symboliques :

L'enfant, fruit de l'union de ses parents. À l'âge adulte, quand ce fruit est mûr, il doit se détacher de ses parents (l'arbre qui l'a porté) = couper son cordon ombilical avec eux.

L'enfant intérieur, fruit de l'union entre le conscient et l'inconscient. (voir Fils). "L'arbre doit porter du fruit." L'être humain doit rendre son âme féconde. Or, l'ego l'en empêche souvent, c'est pourquoi Jésus a maudit le figuier stérile. L'homme qui reste sous le gouvernement de son ego est incapable de donner naissance à sa véritable identité : son enfant psychique, fruit de son âme. (voir aussi Arbre, et Poisson).

La nourriture de l'âme, qui porte du fruit, et dont l'homme se nourrit.

Toutefois, un fruit véreux (voir Ver) parle d'une personne (le rêveur ou un proche) louche, ou malsaine. Dans ce cas, bien entendu, le ver symbolise l'ego qui parasite et détériore la personne en question.

FUMEE. De nombreuses traductions sont possibles, selon le contexte.

1. La fumée empêche de voir = le rêveur ne voit pas (une situation, un proche ou lui-même) clairement (voir Brume )

2. La fumée de cigarette = addiction, dépendance, à quelqu'un ou à quelque chose.

3. Signaux des indiens = Communication avec un proche, ou avec soi-même.

4. Indice d'amour ou de colère (le feu).

5. Ce que le sujet pressent ou redoute = Il n'y a pas de fumée sans feu.

6. Expression : Partir en fumée. = Ce que le rêveur a perdu, ce qu'il a gaspillé....

7. Si le rêveur a une autre référence, personnelle, il faut suivre son approche.

FUNERAILLES. (voir Cimetière et Enterrement). Symbole de libération par rapport à un proche auquel le rêveur était jusque-là attaché. Si le rêveur assiste à ses propres funérailles : une partie de lui-même est morte, et il le sait. S'il y a une forte angoisse, il ne peut s'agir de libération, au contraire : quelqu'un tue le rêveur psychiquement (un proche ou son ego).

FURIE. Mise en scène probable d'un proche, que sa violence rend semblable à une furie. S'il n'y a rien de tel dans la vie extérieure, il faut chercher du côté de l'ego, qui prend le pouvoir lorsque le rêveur se met en colère.

FUSIL. Dans un rêve de violence ou de meurtre, il faut prendre la piste d'un proche qui abuse de son pouvoir (ou en a abusé dans le passé) - ou de l'ego, qui agit de même dans le monde intérieur du rêveur.

Voici un rêve, qui décrit une situation particulière : "Deux petits enfants, presque des bébés, jouent sur un trottoir. Un homme arrive, armé d'un fusil, et les met en joue. Il tire, et les manque. Il recharge son arme. Je me précipite et le bouscule, pour lui faire manquer sa cible de nouveau. Réveil brusque."

Ce rêve est une mise en scène moderne du massacre des Innocents (Hérode faisant tuer tous les enfants de moins de deux ans). Il s'agit ici de l'ego, qui cherche à tuer l'âme nouvellement née, la seconde naissance : c'est-à-dire la véritable identité de la rêveuse. Bien entendu, cette traduction est entérinée par la situation psychique du sujet, qui en ressent la vérité dans son coeur. Le même rêve, fait par un pédophile, indiquera seulement à celui-ci que son ego commet un meurtre psychique sur un enfant extérieur. Et, dans ce cas de figure, qu'il essaie de l'en empêcher, parfois avec succès. Le fusil, alors, peut symboliser le sexe, selon l'exemple ci-dessous. (La psychanalyse freudienne ne reconnaît que cette valeur phallique, ce qui est très réducteur, par rapport au riche symbolisme des rêves).

En effet, une expression familière est fréquemment mise en scène par les coups de feu : "Tirer un coup." Il s'agit là d'un rêve typiquement sexuel. Certes, ces rêves-là ne sont pas si nombreux, mais ils existent, et il faut savoir les reconnaître...

FUTUR. Peut intervenir dans un rêve d'appel : Il arrive en effet que le rêve promette un mieux-être en utilisant le futur : "Viens faire un tour du côté de ton inconscient, et tu iras mieux..." Ce qui est sûr, c'est que le rêve ne prédit jamais l'avenir. Même quand il est prémonitoire, le fait qu'il se soit réalisé ne signifie pas qu'il soit maintenant compris : tout rêve véhicule un second degré, et le sens symbolique reste à décrypter, même après sa réalisation.

 

*